Trekking et randonnées dans tout Cuba

Trekking et randonnées

Par Daniel Geevers, de l'agence Echanges-voyages.

Si l'on connaît bien Cuba pour sa richesse architecturale et culturelle, ses plages inoubliables, l'accueil des cubains d'une incroyable gentillesse, on en oublierait presque que Cuba est dotée d'une nature exceptionnelle, encore très protégée.

On ne dénombre pas moins de 14 Parcs Nationaux et 6 Réserves de la biosphère ainsi que de très nombreuses réserves naturelles (pour en savoir plus, voir le site du Centro Nacional de las Aeras Protegidas : www.snap.co.cu)

Depuis peu, Cuba entend développer l'éco-tourisme, dans une démarche de protection de l'environnement et de développement durable. Un gros travail est réalisé en matière de reconnaissance d'itinéraires, de création, d'adaptation d'équipements et de structures dans le respect des sites. Des refuges ont été aménagés dans les stations biologiques des Parcs Nationaux et des séchoirs à tabacs, dans la région de Viñales, ont été équipés de hamacs. Des cabanes dans lesquelles se réfugiaient les esclaves évadés - les cimarones - dans le secteur de Las Terrazas dans la Sierra del Rosario, ont également été reconstituées. Enfin, des tentes autour des anciennes haciendas dans la Sierra del Escambray, ou encore des refuges avec bas-flancs dans la fameuse Sierra Maestra, ont aussi été installés. Dans la même dynamique des actions de formation professionnelle sont menées pour ces nouveaux eco-guides.

Quatre systèmes montagneux se prêtent particulièrement à la pratique du trekking. La cordillère de Guaniguanico, formée par les Sierras de los Órganos et del Rosario ; la cordillère de Guamuhaya, intégrant les Sierras del Ecambray et de Sancti Spíritus ; la cordillère de la Sierra Maestra et son extension à l'est avec la Sierra de la Gran Piedra ; enfin la cordillère de Sagua-Baracoa.

Compte tenu de l'organisation du tourisme à Cuba, à ce jour pratiquement toutes les randonnées se font systématiquement avec guides, la plupart d'entre eux sont des forestiers et connaissent parfaitement leur terrain d'aventure. Ils sont également très compétents sur la faune et la flore et rendront vos sorties très enrichissantes.

Si malgré tout, vous souhaitez randonner seul, sachez que c'est un peu difficile, voire impossible dans les Parcs Nationaux, mais il existe encore des endroits dans la zone de Viñales, de Topes de Collantes, ou de Baracoa, où l'on peut tracer sa route, le camping sauvage étant fortement déconseillé, voire interdit dans presque toutes les réserves naturelles. D'autre part aucune carte détaillée d'état-major n'est disponible. Il n'existe pas, hormis dans les parcs, de balisage public des sentiers. Alors bonne chance ! Les paysans cubains, les guajiros, sont cependant très accueillants, ils pourront certainement vous remettre sur le " droit chemin " si vous êtes perdu.

Nous avons sélectionné pour vous un certain nombre d'itinéraires qui permettent d'approcher la réalité cubaine d'une autre manière. Ces mini-randonnées feront de vos voyages à Cuba, une expérience authentique et originale, les rencontres étant le moteur de ces découvertes.

Randonnée dans la province de Pinar del Río à Las Terrazas dans la Réserve de la biosphère Sierra del Rosario (de 3 à 5 jours) :

Un de nos coups de coeur ! C'est une randonnée possible en boucle, avec portage assuré, et des hébergements originaux dans des cabanes d'esclaves évadés reconstituées. Les guides sur place sont très compétents. Nous vous recommandons le circuit " el plazer de caminar ".

Vous pourrez observer une flore d'une grande variété (orchidées, pins, fougères dont la plupart sont endémiques), ainsi qu'une myriade d'oiseaux typiques de l'île comme le zunzun, le trogon cubain, letocororo, oiseau national au plumage rouge, blanc et bleu, la cartacuba, les piverts et bien d'autres espèces encore.

Jour 1. Départ depuis l'hotel Horizontes de Soroa, remontée de la vallée de Bayate, jusqu'aux cabanes, près des cascades et piscines naturelles de San Claudio.

Jour 2. Depuis les cascades de San Claudio votre promenade vous menera à "la prefectura del San francisco", vous passerez par le point le moins large de l'île de Cuba. Bivouac au caféier de Santa Catalina.

Jour 3. depuis la Ranchería del San Francisco, vous redescendrez par le caféier de Buenavista - jusqu'aux sympathiques cabanes des "Baños del San Juan ".

Contact : Leonel Gutierrez Rosales, tél : +53 48 578 555 ext 200 - leonel@terraz.co.cu

Randonnée de Mil Cumbres (de 2 à 4 jours) :

Entre la sierra del Rosario et la Sierra de los Órganos (Viñales) on rencontre un coin à l'écart des routes touristiques, Mil Cumbres. Un site remarquable qui allie beauté des paysages et présence humaine, garants de rencontres authentiques. L'intérêt de ce site ce sont les nombreuses possibilités de randonnées en étoile depuis le refuge de Mil Cumbres géré par Flor y Fauna, entreprise dépendant du Ministère de l'agriculture, en charge pour partie de la protection des réserves naturelles. Pour s'y rendre on peut prendre la route qui serpente depuis Soroa jusqu'à Las Palmas. Cette route, très jolie, traverse les villages de Ciro Redondo, Niceto Perez. Au village de Sagua, demandez le refuge de Mil Cumbres, qui pourra vous organiser l'accueil et les randonnées.

Parmi ces randonnées en journée, l'ascension du Pan de Guajibón, 672 m duquel on peut apercevoir d'un côté la mer des Caraïbes et de l'autre l'océan Atlantique. Cette randonnée démarre depuis la petite communauté de Sagua. Pénétrez au coeur de cette vallée de culture, jusqu'à un ancien campement militaire. Derrière un des baraquements vous trouverez un sentier qui vous conduira jusqu'au sommet le plus haut de la partie occidentale de l'île. Vous pourrez alors faire une très sympathique balade de 2 jours vers le petit hameau de Los Cayitos, où il est possible de bivouaquer près de l'école (3 à 5 élèves). Le refuge se charge de vous fournir le matériel, tentes, matelas et le dîner créole est assuré par les habitants de ce charmant petit coin de la campagne cubaine. Retour vers le refuge par la station biologique de " Caïmito ".

On peut également en 2 jours rejoindre la grotte de Los Portales, ancien état-major du Che. Attention à Mil Cumbres, les guides comme le personnel du refuge ne parlent que l'espagnol.

Contact et réservation : Flor y Fauna, Pinar del Río : ecoturpr@enet.cu

Randonnée dans la vallée de Viñales (3 jours) :

Dans cette vallée déclarée "patrimoine mondial naturel de l'humanité" par l'UNESCO, on peut réaliser une randonnée à travers les plus célèbres champs de tabacs du monde et les fameux mogotes. Habituellement les cars climatisés ne s'y arrêtent qu'une journée. Ces randonnées peuvent se faire indépendamment à la journée, renseignez-vous auprès de la maison du Parc.

Jour 1 : Viñales - Ranchón San Vincente - Valle de Ancón. Laissez-vous guider et commencez à serpenter dans cette fantastique vallée. Bien sûr il vous faudra traverser quelques mogotes, ces pains de sucre, véritables gruyères de calcaire, ressemblant à une baie d'Along terrestre. Ceux-ci sont particulièrement propices à la pratique de la spéléologie et de l'escalade. Pour bien commencer votre périple, il faut le faire avec sac au dos depuis le village même de Viñales. Vous devrez rejoindre le Ranchón San Vincente, soit en grimpant sur un mogote au dessus de la Laguna de Piedra, soit - et c'est ce que nous vous recommandons -, en le traversant par la Cueva del Cable qui vous amènera derrière le Ranchón. Traversez la route et grimpez sur la gauche jusqu'à la crête. Vous arrivez alors dans une pinède que vous traverserez jusqu'à une nouvelle ouverture dans un mogote " el hoyo del Ruiseñor " et enfin après 5 à 6 heures de marche depuis Viñales, vous arriverez à la vallée de Ancón. Il y a là une maison de Flor y Fauna autour de laquelle vous installerez vos tentes pour le bivouac. Non loin de ce campement une magnifique rivière souterraine vous offrira ses plus beaux atours à la lumière des lampes des spéléologues pour une féerique baignade.

Jour 2 : Valle de Ancón - Pan de Azúcar. Serpentant à travers le véritable labyrinthe que forment les pains de sucre, où s'entremêlent harmonieusement la forêt et les champs des meilleurs tabacs du monde, votre randonnée vous conduira de la vallée de Ancón à la vallée de Pan de Azúcar. Vous camperez près du hameau où vivent quelques uns des meilleurs spécialistes cubains de spéléologie.

Jour 3 : Pan de Azúcar - El sitio. Direction la Sierra Derumbada jusqu'au Sitio del Infierno, avant votre dernière montée il y a une ancienne plantation française de café, haut lieu de l'esclavage dans cette province jusqu'au XIXe siècle. Pour être tout à fait complet, ne manquez pas de vous rendre à la grotte Santo Tomás, incroyable et immense réseau souterrain.

Contact et guides : Casa de Visitantes sur la route du village de Viñales à côté de l'hôtel los Jasmines, Tél : +53 48 796 144 - Yoel : yoel@pnvinales.co.cu

Randonnée dans la région de Trinidad-Sierra del Escambray (de 3 à 4 jours) :

Autour du complexe de Topes de Collantes, une grande variété de trekkings de 1 à 6 jours est possible dans les 6 zones Hanabanilla, Nicho, Guanayara, Caburni Vega Grande, Codina, Cubano. Très bien organisé par Gaviota Tours, portage à la journée, bivouac sous tentes près d'anciennes haciendas avec toutes les commodités.

Cependant, il existe un itinéraire exceptionnel : la traversée intégrale du nord-ouest (proche de Cienfuegos) au sud-est (à 5 km de Trinidad) de la Sierra del Escambray.

Les jusqu'au-boutistes pénètreront dans Trinidad sac au dos. Le point de départ de cette randonnée de 3 jours est la localité de Guanayara où vous devrez prendre un moyen de transport typiquement cubain " le camion serrano " qui vous mènera jusqu'à un véritable jardin d'Eden, où règnent les plus cristallines des eaux, El Nicho. Baignades, dîner et nuit sous tentes. Cette randonnée elle aussi peut se faire en 4 jours, en partant du barrage d'Hanabanilla, et de son hôtel. Elle est beaucoup plus ludique et rafraîchissante que les précédentes, puisque chaque jour nous offrira de magnifiques baignades dans des sites naturels de toute beauté.

Lors de votre traversée du massif de l'Escambray, les seules possibilités de logement se font sous tentes dans l'immédiate proximité d'anciennes plantations de café comme l'Hacienda de La Gallega ou encore La Codina. Au cours de cette randonnée vos haltes nous conduiront, au détour d'un chemin, chez un guajiro, paysan cubain, qui vous offrira fruits, café, et repos.

Dans cette randonnée dans la sierra, la végétation est luxuriante, les sous-bois tapissés de mariposas, la fleur nationale de Cuba. Différents oiseaux vous accompagneront tout au long du sentier, notamment des colibris, des perruches, la cartacuba, le merle moqueur et la grande famille des piverts. Pour vous conduire à travers la forêt tropicale, nous vous conseillons fortement de prendre un guide. Le meilleur guide s'appelle Lázaro, " Latchi " pour ses amis, c'est un spécialiste des orchidées et un formidable ornithologue. Il est joignable auprès de la centrale de réservation de Topes de Collantes.

Contact à Topes : Paisaje Natural Protegido Topes de Collantes. Gaviota, tél : + 53 42 540 231 - comercial@topescom.co.cu et dans toutes les agences et hôtels de Trinidad.

Randonnée dans la Sierra Maestra (4 jours) :

S'il est une région à Cuba à nulle autre pareille, pour la randonnée c'est la Sierra Maestra, aussi bien pour son intérêt écologique que pour son intérêt historique car c'est un haut lieu de la Révolution cubaine. Beaucoup plus sportif que les précédents, ce superbe trekking dans la Sierra Maestra, théâtre de la guérilla, est un véritable sanctuaire longtemps fermé aux touristes. Le Parc National de la Sierra est un régal pour les amateurs d'histoire révolutionnaire et pour les amoureux d'une nature vierge et préservée des agressions industrielles et touristiques ; une merveille pour les fous de botanique (orchidées à profusion) et les amateurs d'observation d'oiseaux car toutes les espèces d'oiseaux des zones tropicales s'y trouvent. Enfin, c'est une grande émotion pour ceux qui apprécient les authentiques rencontres avec le peuple cubain, car vous irez de villages en cabanes-refuges, des profondeurs de la forêt tropicale au bord de la mer des Caraïbes, et pourrez y multiplier les rencontres, partager leur repas, leur maison.

Il y a deux manières d'aborder la Sierra, soit par le nord depuis Bayamo, soit par le sud depuis la mer des Caraïbes tout comme l'ont fait Fidel et ses guérilleros après le débarquement du Gramma.

La randonnées dans les pas des guérilleros nécessite 4 jours mais ce trek peut se faire dans les 2 sens, et en moins de jours pour les plus sportifs et les plus pressés. Il est plus pratique et plus facile au départ de Santo Domingo, et la redescente vers la mer des Caraïbes est de toute beauté.

Jour 1Las cuevas - refuge Esmajagua. La randonnée commence par une ascension très raide, du niveau de la mer, entrée sud du Parc, à Las Cuevas, proche du campismo de La Mula, jusqu'à 1 940 m, l'altitude du Pico Turquino, le plus haut sommet de Cuba. La chaleur, le taux d'humidité et, parfois, les pluies tropicales, rendent les sols argileux plus que glissants mais font de ce trek une aventure inoubliable. D'un bout à l'autre, 3 stations biologiques servant de refuges peuvent ponctuer votre parcours, assez physique.

Jour 2. Esmajagua - Pico Cuba - Pico Real del Turquino - Refuge Aguada de Joaquim. Vous continuerez le chemin emprunté à de nombreuses reprises par les guérilleros. Très sauvage, tracé à la machette, il ne connaît qu'une seule règle : la ligne droite. Pendant de nombreuses heures il faut monter descendre, puis remonter et redescendre le long des lignes de crête. Les refuges, ouverts toute l'année, gardés par des forestiers du Parc National, uniquement accessibles à pieds, sont vraiment de superbes endroits.

Jour 3. Aguada de Joaquim - Communauté de La Platica. Bivouac et fête avec la quarantaine d'habitants de la communauté de La Platica, le plus haut village de Cuba.

Jour 4. La Platica - Comandancia de la Plata - Santo Domingo. Le terme de cette randonnée est lui tout à fait exceptionnel : vous pourrez vous rendre à la Comandancia de la Plata, siège de l'état-major rebelle pendant la Révolution cubaine. Il faut, encore aujourd'hui, laisser son appareil photo à l'entrée. Quand vous y serez, pensez à ces photos publiées pour la première fois dans le Times, accompagnant les premières interviews de Castro ! Vous monterez le Pico Rebelde : c'est de là qu'émettait la fameuse Radio Rebelde. Vous y verrez la cabane dans laquelle vivait Fidel Castro et l'hôpital de campagne où exerçait celui qui deviendra plus tard le Commandant Che Guevara. Il est temps maintenant de redescendre, vous pourrez prolonger votre séjour à la villa Santo Domingo, petite enclave de sérénité au milieu de ces montagnes, et vous pourrez alors méditer cette maxime de José Martí : " Montañas hermanan hombres " (Les montagnes rendent frères les hommes).

Recommandations importantes : ici, pas de portage possible, prévoyez en conséquence, surtout si vous partez du sud, eau (pensez à vos tablettes pour potabiliser l'eau) et nourriture. Beaucoup plus commode est le départ depuis l'entrée nord avec une montée en 4x4 jusqu'à l'Alto Najanro (950 m). La Casa de Visitantes se trouve juste au-dessus de la Villa Santo Domingo. Les refuges peuvent assurer le dîner et les petits déjeuners.

Pensez à réserver les refuges suivants à l'entrée du parc : las Aguadas de Joaquim et le Pico Cuba à La Platica sur le versant nord ; La Esmajagua et Las Cuevas sur le versant sud. Ils sont tous gérés par Flor y Fauna.

Contact direct sur place à la Villa hôtel Santo Domingo, ou encore, Parque Nacional Turquino, Santo Domingo y Las Cuevas ECOTUR Gramma, tél : +53 23 487 006 / +53 23 427 670/74 ext 535 - agencia@ecotur.grm.tur.cu

Randonnées dans la région de Baracoa :

Randonnée dans le Parc National Humboldt. Egalement patrimoine mondial de l'humanité et réserve de la biosphère, le Parc National Alejandro Humboldt est d'une formidable richesse écologique. Cette zone possède la plus grande diversité biologique des Antilles, c'est l'une des régions au monde à plus fort endémisme de fleurs. Elle constitue le plus étendu des écosystèmes terrestres les mieux conservés existant à Cuba. La preuve de ces particularités et de ces valeurs est la persistance de deux espèces d'une importance extraordinaire à l'échelle mondiale : le pivert royal, disparu dans le reste de l'Amérique, et l'almiqui, un mamifère insectivore très primitif, véritable fossile vivant en voie d'extinction. De nombreux sentiers sillonnent ce parc, à travers une luxuriante nature, les derniers kilomètres carré de forêt vierge tropicale. Renseignements à la Casa de Visitantes.

De superbes balades en bateau sont également organisées avec très peu de participants, pour, peut-être avoir la chance d'observer l'animal à l'origine de la légende des sirènes : le lamantin.

Boucle autour du Yunque. Depuis Baracoa, le départ se fait au niveau du " campismo popular " le long du río Duaba que l'on remonte d'abord par la gauche, et que l'on traverse ensuite pour attaquer la montée vers le Yunque. De bien curieux petits palmiers endémiques du Yunque, " La palma cocotrinax Yunquesis " marqueront votre arrivée à son sommet, 537 m.

Redescendez quelque peu du sommet et contournez par votre droite la meseta, celle-ci vous conduira en quelques heures jusqu'à un endroit appeler Tabajo, sur le chemin dénommé Juncal-Rencontra. Suivez ce chemin ; il vous ramènera à Barracoa par la très fameuse " via mulata ".

Attention cette randonnée est très longue et peut s'avérer délicate au moment de franchir le Duaba. A savoir : de nombreuses variantes existent autour du Yunque.

Contact des guides : Flor y Fauna, Parque Nacional Alejandro Humboldt Sector Baracoa, ECOTUR Barracoa (Javier) Tél : +53 21 643 627. Leur bureau se situe dans la ville même de Baracoa.